Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Galettes de pommes de terre

  1. Classique bavarois

     
    Pour 4-6 personnes
     
    1 kg de pommes de terre, par exemple urgenta, bintje
    1 oignon
    3 oeufs
    2-4 cs de farine bombées
    1-2 cc de sel
    beurre à rôtir ou saindoux

Laver soigneusement les pommes de terre et les éplucher. Les râper, mais pas trop finement. Les placer dans une mousseline et bien presser. Attention, les pommes de terre ne doivent surtout pas être trop humides.
Râper finement l'oignon directement sur les pommes de terre. Battre les oeufs et les mélanger avec la farine et le sel. Les ajouter aux pommes de terre est mélanger le tout jusqu'à consistance veloutée. Enfourner une plaque dans le four et préchauffer à 100 degrés.
 

brown-2795__340.jpg


Faire chauffer le beurre à rôtir ou le saindoux dans une grande poêle antiadhésive. Y déposer l'apprêt aux pommes de terre à l'aide d'une cuillère à soupe et aplatir chaque portion en galette (ne faire cuire que trois à quatre galettes chaque fois).

Faire cuire sur feu moyen jusqu'à ce que les bords commencent à croustiller. Réserver au chaud, dans le four.
Servir les galettes aussitôt, directement de la poêle si possible.

 
Accompagner de compote de pommes, de choucroute, de compote aux raves, de sirop de betterave ou de pomme ou tout simplement nature, avec un peu de sel et du pain noir beurré.
 
Conseils culinaires
Comme les galettes de pommes de terre sont meilleures directement au sortir de la poêle, il est conseillé de travailler avec deux poêles.

Variante
Remplacez la farine par de la fécule de pommes de terre.
 

EN SAVOIR PLUS


Comment préparer d'authentiques galettes de pommes de terre?
Si l'on pose la question à nos voisins du nord, on reçoit autant de réponses que si l'on demandait à nos compatriotes quelle est la vraie recette du rösti. En outre, le nom de cette recette - le plus usité étant «Kartoffelpuffer» - connaît tant de variations que l'on en remplirait une page entière du dictionnaire.
Mais l'appellation de ces galettes n'est pas la seule à subir des changements, les ingrédients se modifient également suivant la région. On en supprime un pour en choisir un autre et inversement. La forme, l'épaisseur et les accompagnements connaissent aussi des fluctuations, ce qui est le cas de toutes les recettes que l'on se transmet oralement, de génération en génération.


On n'est pas non plus d'accord sur le fait de savoir si les galettes doivent plutôt être épaisses et moelleuses ou fines et croustillantes. Bref, à chacun ses galettes, la seule chose importante est de les déguster bien chaudes, tout juste sorties de la poêle.

Les commentaires sont fermés.