Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Corsica Raid Aventure: la Corse pour les sportifs!

L'île de Beauté, l'île des saveurs, de la nature: les prospectus vantant la Corse ne sont pas en mal d'éloges. Et on ne peut pas leur en vouloir: tout ce qui est décrit est vrai!

Avec le Corsica Raid Aventure, les sportifs y trouvent aussi leur bonheur!

Avouons-le, le Corsica Raid Aventure, je n'en avais jamais entendu parler avant de tomber sur une invitation de presse qui me vantait les mérites de cette épreuve qui allie la pratique du sport à la découverte de la nature. Avec, pour corser le tout, une promesse de frissons garantis.

Allais-je répondre à cette invitation qui me proposait, l'espace d'un week-end, de me mettre dans la peau d'un raider? Fichtre, goûter à six disciplines (canyoning, vélo tout-terrain, kayak de mer, parcours d'orientation, passages de cordes et course de montagne) en l'espace de 48 heures, voilà un défi bien téméraire pour un presque quadragénaire pas sportif pour un sou!

Nouvelle vue sur la côte

Certes, il était bien précisé que le programme de ce Corsica Press Aventure avait été spécialement conçu pour des journalistes dont le niveau sportif est forcément inégal. De quoi me rassurer un petit peu même si les organisateurs ne levaient pas entièrement mes doutes: ne précisaient-ils pas que l'épreuve, concoctée pour quelque cinquante journalistes européens, privilégiait l'aspect sensations fortes et émotions à celui purement sportif...

Eh bien, des sensations, les participants à ce Corsica Press Aventure en ont connu durant ces deux jours qui leur ont permis non seulement de tester cette nouvelle forme d'aventure, mais également de découvrir les nombreuses possibilités d'activités offertes aux touristes se rendant sur cette île.

Le raider amateur embarqué dans son kayak de mer et luttant contre le chronomètre pour parcourir les quelque quatre kilomètres qui séparent la plage de départ de la ligne d'arrivée est assailli par de multiples pensées. La première relève de l'instinct de survie: faire en sorte que l'étroite embarcation dans laquelle il a pris place ne se retourne pas! Puis, la confiance prenant le dessus, on se surprend à lever le nez et à contempler le paysage.

Quitter le golfe du Peru, d'où sera donné, le 22 mai, le départ officiel du vrai Corsica Raid Aventure, puis contourner le cap de Cargèse sous le soleil matinal de ce mois de mars vous permet d'avoir un point de vue tout à fait original sur les côtes corses. Pour un peu, on se prendrait à rêver, à se dire qu'il doit être formidable de découvrir tranquillement une partie de cette île à l'aide de ce moyen de locomotion peu commun, mais finalement assez vite maîtrisé.

A se mettre dans la peau d'un de ces aventuriers des temps modernes, on mesure également l'abnégation, l'endurance et peut-être aussi la petite dose de masochisme qu'il faut avoir pour ce genre d'exploit. Le Corsica Raid Aventure dure en effet six jours et le parcours à effectuer en kayak, pour ne prendre que cet exemple, est de quelque quarante kilomètres...

 

corsica-224716__340.jpg

Thérapie personnelle

Alors, se lancer dans une telle expédition, c'est peut-être également une manière de tester ses limites, d'effectuer un retour sur soi. Participer à un raid, c'est une expérience extraordinaire. Je crois que c'est une thérapie personnelle, explique ainsi la Québécoise Nathalie Pelland qui vient de terminer le Elf Authentique Aventure qui s'est déroulé au Brésil et qui constitue également une référence pour les amateurs de sport extrême.

Aude, qui fait partie de l'équipe du Corsica Raid, confirme cette volonté des participants d'aller au bout d'eux-mêmes. Ce sont des gens entraînés et pourtant, si vous voyiez dans quel état certains se mettent..., explique la jeune femme.

Il n'est toutefois pas nécessaire d'en arriver là pour apprécier ce genre d'effort. L'épreuve est ouverte à tous les sportifs qui s'entraînent régulièrement. D'ailleurs, outre l'aspect performance, d'autres critères comptent. Le parcours se dispute par équipes de trois ou quatre personnes. La cohésion du groupe, la complémentarité de ses différents membres sont également des atouts capitaux. Les courses dans le maquis corse font par exemple plus appel aux dons d'orientation des concurrents qu'à leurs pures qualités physiques.

Les commentaires sont fermés.